Twitter - Bibliothèques ULB

jeudi 4 juin 2015

BelgicaPress, consultation de la presse quotidienne belge (1831-1970) à la Bibliothèque Royale de Belgique

Le 24 avril 2015, une nouvelle interface (et moteur de recherche) a été lancée à la Bibliothèque Royale de Belgique, permettant la consultation d’une sélection de journaux numérisés de la presse quotidienne belge (1831-1950), en ce compris la presse dite « censurée » des deux guerres mondiales. Ces journaux ont été choisis sur base de critères rigoureux établissant leur représentativité (date de fondation, langue d’édition, lieu de parution, assise géographique, orientations idéologiques et philosophiques, etc.).

En matière de consultation, la Bibliothèque royale applique scrupuleusement la législation sur le droit d’auteur.  C’est pourquoi uniquement les journaux libres de droits, soit environ 1,2 millions de pages sur les 4 millions numérisées (Voir bas de page 1), seront accessibles dans BelgicaPress. Le transfert de l’ensemble de la collection numérisée de l’ancien système vers le nouveau moteur de recherche constitue un processus technique de longue haleine impliquant que chaque titre doive être à nouveau catalogué. La mise en ligne sera réalisée quotidiennement jusqu’à ce que la collection complète soit disponible, ce qui est prévu pour la rentrée académique 2015 au plus tard. D’ici là, il est toujours possible de consulter tous les journaux numérisés dans l’enceinte de l’institution via l’ancienne interface. Cinq ordinateurs sont mis à disposition des lecteurs dans la salle de lecture de la section des Journaux.

Dans la nouvelle interface BelgicaPress, deux possibilités de recherche sont proposées à l’utilisateur : la recherche en plein texte (recherche full text) d’un terme particulier dans un ou plusieurs titres disponibles, année par année, et la recherche calendrier des différents numéros d’un titre en particulier.  Un « Manuel de l’utilisateur » précise les modalités pratiques de ces deux méthodes de recherche, tout en offrant la liste exhaustive des titres disponibles.  Pour chacun des titres en ligne, c’est la date de lancement qui a été prise en compte. Le terminus ad quem a quant à lui été fixé au 31 décembre 1950.

Des lacunes parfois significatives rendent compte de la réalité physique des collections originales qui ont été traitées. L’ancienneté des journaux, leurs conditions de stockage, leur exploitation intensive, la nature même du papier utilisé entraînent une dégradation des ouvrages. La qualité de la version numérisée (et plus encore l’OCR) est extrêmement tributaire de la qualité de l’original. 

Afin de pouvoir proposer aux chercheurs et au public la consultation des journaux avec les avantages de la numérisation (mise en ligne de documents océrisés, confort de lecture), certains journaux microfilmés ont été numérisés au départ de l’original papier, malgré leur préservation sur microfilm (ex. L’Indépendant-L’Indépendance Belge (1831-1940)). Certains microfilms de journaux ont été eux aussi numérisés et seront disponibles à court terme dans BelgicaPress (Ex. : Le Soir, Le Drapeau Rouge, Le Petit Bleu et La Réforme). 

Pratiquement tous les journaux, à l’exception de quelques journaux très rares, ont été numérisés et océrisés de manière automatique par une firme spécialisée (dont 75 % dans le cadre de la première phase du Plan fédéral de numérisation des ESF et de la Cinémathèque royale).
Le contrôle qualité de la numérisation et de l’OCR des lots fournis par les prestataires est réalisé par la Bibliothèque royale, qui se charge ensuite de l’indexation centralisée des différents titres numérisés. L’unité « Numérisation » de la Bibliothèque a également entrepris la numérisation, sans océrisation, d’une sélection de journaux précieux, au titre de « trésors » de l’institution, ainsi que la numérisation et l’océrisation de journaux à partir de microfilms.  Ces documents ne sont pas comptabilisés dans les 4 millions de pages numérisées à ce jour, et viendront s’ajouter dans un futur proche à la masse de documents disponibles actuellement dans BelgicaPress.

Après numérisation, les journaux belges microfilmés et/ou numérisés sont conservés dans les magasins de la section des Journaux de la Bibliothèque.

La Bibliothèque royale a apporté sa pleine collaboration à la mise en œuvre du projet
« Revues littéraires belges » initié par l’Université libre de Bruxelles en 2008, et a ainsi permis d’enrichir notre sélection de revues et journaux de la presse belge par le prêt de collections complètes ou de volumes isolés (Voir bas de page 2) ou par la numérisation et océrisation de journaux/ périodiques  qu’elle a confiées à différents prestataires extérieurs (dont une partie a bénéficié d’une relecture et correction des résultats de l’ocr !).
Tous ces documents faisant partie du patrimoine littéraire belge sont consultables en ligne dans la Digithèque des Revues littéraires belges.

Pour toute information complémentaire, belgicapress@kbr.be

Notes :
1. Numérisation en 2005 du journal «  Le Soir » avant 1950, en partenariat avec les Archives de la Ville de Bxl ; en 2006 : numérisation d’une sélection consistante des collections de journaux belges , dans le cadre du premier plan de numérisation fédéral, regroupant 12 institutions, et optimalisation de l’exploitation de ces vieux journaux grâce au recours à l’OCR ; 2010-2011 : numérisation dans le cadre de différents accords de collaboration d’une centaine de journaux belges des 19e et 20e siècles.
2. Ex. : Combat. Hebdomadaire paraissant le samedi (1936-1939), Créer. Revue bimestrielle d'art et de littérature (1922-1923), Homo. Revue universelle des idées et des arts (1923-1924)…
Enregistrer un commentaire