Twitter - Bibliothèques ULB

mercredi 22 janvier 2014

De la bibliothèque au Learning Centre

"La plus belle collection d’une bibliothèque, c’est le public". Cette phrase d’Eppo van Nispen Tot Sevenae, directeur de la bibliothèque municipale de Delft, résume, non sans  esprit de provocation, l'évolution profonde qu'ont connue les bibliothèques pendant les dernières décennies.   On peut citer, parmi les causes ayant entraîné cette mutation, la dématérialisation croissante des collections et le foisonnement de l'information accessible sur internet, qui ont eu pour corollaire une modification des pratiques des usagers et de leur mode d'appropriation des connaissances. Chez nos voisins anglo-saxons et hollandais,  l'accent mis sur les apprentissages dynamiques ("apprentissage par projet") et partagés  ("apprentissage par les pairs"), a encore accentué cette évolution, qui s'est cristallisée dans le concept de Library & Learning Centres.  Si la bibliothèque s'est longtemps définie comme un lieu de conservation et de consultation de collections de documents, elle s'est ainsi progressivement transformée en lieu de travail, d'étude et d'enseignement, voire en lieu de vie à part entière.  La relation avec l'utilisateur se construit à présent sur une offre de services élargie, centrée sur des besoins régulièrement réévalués, qu'ils soient de nature matérielle (espaces de travail, d'étude et d'enseignement diversifiés,  lieux de détentes, équipements, etc.), pédagogique (coaching, formations,  etc.) ou documentaire. 

Depuis 2012, grâce aux investissements consentis par l’Université à l’initiative du Recteur et du Vice-Recteur à l’enseignement et aux apprentissages, et aux budgets discutés au sein de la Coordination des Actions Pédagogiques, les Archives & Bibliothèques de l'ULB  ont entrepris de déployer des Library & Learning Centres afin d'épouser au mieux l'évolution des pratiques.  Trois axes de développement ont été définis: "Penser les services et les fonctionnalités du L&LC", "Remodeler les espaces" et " Déployer de nouveaux services".

Dans l'axe "Penser les services et les fonctionnalités du L&LC", un tout premier rapport produit en 2012 a permis d’identifier les objectifs du déploiement de Library & Learning Centres à l’ULB, ainsi que les acteurs, les actions et les moyens nécessaires, et a donné le coup d’envoi au projet. Les travaux du groupe de travail "Usages", rassemblant les acteurs concernés par l’apprentissage, permettront de mieux comprendre comment l'évolution des pratiques se manifeste au sein de notre propre communauté universitaire. Ils s'attachent à mieux cerner les besoins en termes de "Learning", à observer les usages in situ, et à comprendre les pratiques informatiques et informationnelles des étudiants. A cet effet, une enquête sur l’usage des dispositifs informatiques mis à la disposition des étudiants a été menée par l’Observatoire des étudiants en novembre et décembre dernier ; l’analyse des résultats est en cours. Enfin, des visites de Learning Centres permettent aussi de visualiser les évolutions en termes d’aménagements et de services dans d’autres universités.

C'est dans le cadre du second axe "Remodeler les espaces" que s'inscrivent, en 2012,  la rénovation de la Bibliothèque de Droit et la création de salles de travail de groupe ; l’aménagement de la Silent Room de la Bibliothèque des Sciences de la Santé ; la création de la salle d’étude silencieuse dans le Grand Hall du bâtiment A et l'aménagement du séminaire 3SEM en AX3 à la Bibliothèque des Sciences Humaines ; ce séminaire rassemble les sources et les ouvrages de références en histoire, langue et littérature et philosophie, et est jouxté par deux espaces d'enseignement. Les opérations de réaménagement des espaces se sont poursuivies en 2013, avec la création d'une salle de travail de groupe à la Bibliothèque d'Architecture. Les travaux au comptoir de prêt de la Bibliothèque des Sciences Humaines, entamés fin 2013 en vue de l'ouverture prochaine du service SESAME, témoignent de la volonté d'améliorer l'accueil et l'orientation des étudiants vers les services du Département de Support aux Activités Académiques et de l'université en général. Enfin, après deux années de recherche, un espace de stockage pour abriter les collections peu utilisées a enfin été trouvé : ce sont les caves du niveau 2 du bâtiment S, sur le campus du Solbosch, qui seront rénovées. Les espaces ainsi libérés dans les bibliothèques seront réaménagés pour mieux répondre à l’évolution des pratiques d’enseignement et d’apprentissage.

Le dernier axe, "Déployer de nouveaux services", a donné le coup d'envoi au processus d'automatisation du prêt en Bibliothèque des Sciences et Techniques et en Bibliothèque des Sciences de la Santé en 2012 ; un automate de prêt a été installé dans ces deux bibliothèques, qui permet aux utilisateurs d’emprunter et de retourner des ouvrages en self-service durant toute la durée d’ouverture de la bibliothèque, et pas uniquement en présence des bibliothécaires. Le déploiement de nouveaux services s'est poursuivi en 2013, avec le lancement du nouveau moteur de recherche des bibliothèques, Cible+, et le début de la numérisation des thèses de l'ULB.

L'évolution des bibliothèques se poursuivra en 2014, avec la création de l’espace EUREKA au 3ème niveau de la Bibliothèque des Sciences Humaines, offrant un parc informatique de PCs, des services d’aide et de formation à la recherche documentaire, un espace de  travail informel.

A plus long terme, les projets d’aménagement visent aussi la création d'un Learning Café à la Bibliothèque des Sciences Humaines, et le regroupement des collections d'archéologie dans un nouveau séminaire en AX5. Les espaces libérés permettront l'aménagement dans le bâtiment NB de salles de formation et de salles de travail de groupe.  Des travaux visant à améliorer l'acoustique dans toutes les bibliothèques ainsi qu'une refonte de la signalétique sont également à l’étude.

Sur le campus de la Plaine, la création d'un Library & Learning Centre commun à l'ULB et la VUB pour les Sciences et Technologies est en projet, la recherche des financements est en cours.  Il devrait offrir plus de 800 places de travail,  deux auditoires, un espace SESAME, un espace "exhibition",  une "silent area", et des espaces "individual work" et "group work".

Sur le campus Erasme, différentes propositions d’aménagement d’un L&LC sont à l’étude.
Intéressés à suivre ces évolutions ? http://blogusoperandi.blogspot.be/ > Catégorie Learning Centre



Enregistrer un commentaire