Twitter - Bibliothèques ULB

mercredi 30 octobre 2013

40ème anniversaire des Editions de l’Université de Bruxelles

Fondées en 1972 au sein de l'Université libre de Bruxelles, les Editions de l'Université de Bruxelles publient des ouvrages de recherche - monographies et collectifs-, des manuels universitaires et des essais d'auteurs issus de l'Union européenne, destinés aux chercheurs, aux étudiants mais aussi au grand public. Leur catalogue compte plus de 350 titres disponibles à ce jour, dans de nombreux domaines des sciences humaines et sociales, en droit de l'Union européenne et en statistique.

Depuis quelques années, les Editions de l’Université de Bruxelles se tournent vers la diffusion en ligne. Bien que les ouvrages ne soient pas publiés au format électronique sous la forme d’eBook, la maison d’édition s’inscrit de façon volontariste dans le mouvement Open Access, en faveur du libre accès à la connaissance pour l'avancement de la science et le développement de la société.

Ainsi les Editions de l’Université de Bruxelles autorisent-elles les auteurs à diffuser en libre accès sur internet, le tiré-à-part électronique de leur contribution à un ouvrage collectif, en le déposant dans le dépôt institutionnel numérique de leur université, dès la parution de l’ouvrage papier . A l’Université libre de Bruxelles, les contributions des chercheurs publiées dans un ouvrage collectif aux Editions de l’Université, sont systématiquement disponibles en libre accès dans DI-fusion, le dépôt institutionnel de l’Université. Indexé par les moteurs de recherche, tels que Google Scholar, DI-fusion permet d’accroitre la visibilité et l’accessibilité des publications des chercheurs de l’ULB.

Parallèlement au libre accès aux publications récentes, les Editions de l’Université de Bruxelles se sont associées aux Bibliothèques de l’ULB pour mettre en ligne, à titre gratuit, dans la Digithèque, des ouvrages pour la plupart épuisés sous forme papier. Ces livres, numérisés par les Bibliothèques, sont mis à disposition sur internet, en libre accès dans leur totalité. Cette initiative qui leur donne une seconde vie au format électronique rencontre un grand succès dans la communauté scientifique. En effet, les auteurs voient leurs livres devenir disponibles sur internet, gratuitement et mondialement ; ils peuvent y donner accès à leurs étudiants et à leurs collègues, l’ouvrage peut être diffusé sur les réseaux, consulté en ligne et indexé par les moteurs de recherche, ce qui est susceptible d’augmenter le nombre de citations et le profil de l’auteur. La collection numérique comprend 120 titres.

Alliant un processus éditorial rigoureux garant de la qualité des contenus scientifiques, à des initiatives innovatrices de diffusion en libre accès sur Internet, les Editions de l'Université de Bruxelles sont depuis 40 ans au service de la communauté universitaire et contribuent à la diffusion du savoir et au rayonnement de l'Université et de ses chercheurs.

Pour fêter cet anniversaire, les Editions et les Presses Universitaires de Bruxelles proposent des portraits d'auteurs de l'ULB qui vous permettront de découvrir (ou de redécouvrir) quelques ouvrages exceptionnels publiés par les Editions de l'Université de Bruxelles.


Premier portrait :
Par Emmanuelle Danblon

Il faut relire le Traité de l’argumentation pour comprendre qu’il ne s’agit pas seulement, tant s’en faut, d’un Traité des Figures, comme on l’a trop souvent dit. De l’aveu même des auteurs, dans un article programmatique signé de leur main huit ans avant la parution du Traité, il y a dans leur démarche une renaissance, une redécouverte : celle de l’humanisme. Ils y affirment en effet que « [c]’est parce qu’elle est une œuvre vraiment humaine que la rhétorique (...) a connu son maximum d’éclat aux époques d’humanisme, aussi bien dans la Grèce antique que dans les siècles de la Renaissance ». Au sortir du choc de la Seconde Guerre mondiale, c’est bien les outils d’une raison pratique élargie à la réalité humaine qui a motivé les auteurs du Traité. C’est sans doute avec cet éclairage, et aujourd’hui plus que jamais, qu’il convient de relire ce grand texte.
Enregistrer un commentaire