Twitter - Bibliothèques ULB

jeudi 21 février 2013

OpenEdition Books, plateforme de livres en sciences humaines et sociales.





OpenEdition Books est la 4ème plateforme du portail OpenEdition auquel les Archives & Bibliothèques de l’ULB proposent un accès privilégié par l’intermédiaire du programme Freemium.

Pour rappel, les autres plates-formes sont :
Plus d’informations sur ces trois plates-formes dans le compte-rendu du séminaire « Auteur – OpenEdition » organisé aux Archives & Bibliothèques de l’ULB le 3 décembre 2012.

Pourquoi évoquer cette nouvelle plateforme ?

Essentiellement car elle correspond à l’idée que les Archives & Bibliothèques de l’ULB se font du libre-accès à l’information scientifique. OpenEdition Books a « pour ambition de construire une bibliothèque internationale pour les humanités numériques et ce, en encourageant les éditeurs à développer le libre accès sur le long terme ».  Chaque éditeur présent sur la plateforme s’est engagé à ouvrir l'accès de 50 % des titres proposés, certains éditeurs proposant un chiffre supérieur. Pour le moment, 13 éditeurs proposent déjà 365 livres. Le nombre de livres devrait passer à 1000 d’ici l’été 2013et jusqu'à 16.000 d'ici 2020.

Dans un premier temps, l’accès aux livres se fait au format HTML, non-téléchargeable mais qui permet déjà une première approche complète de ces livres qui sont citables (format OpenEdition, APA ou MLA),  “encapsulables”  (intégration du livre dans une autre page Web) et imprimables. A partir du 18 juin, les formats PDF et ePub seront proposés aux utilisateurs des bibliothèques qui adhèrent au programme OpenEdition Freemium.

L’interface, très sobre et homogène avec les autres plateformes OpenEdition, propose un catalogue commun aux différents éditeurs, tout en réservant un espace bien distinct à ces éditeurs. « Les recherches via le moteur peuvent porter soit sur les livres soit, plus finement, sur les chapitres de livres. Toute recherche peut ensuite être restreinte en spécifiant les catégories, les disciplines, les éditeurs ou auteurs souhaités. »

Pour compléter ces informations, n'hésitez pas à lire l'édito de Marin Dacos, Directeur du Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo) qui développe le portail OpenEdition.
Enregistrer un commentaire