3 mai 2012

Plus de 250.000 pages accessibles gratuitement dans la Digithèque des Archives & Bibliothèques de l'ULB !

2005-2012 : ouvrages tombés dans le domaine public dans un premier temps, ouvrages soumis à la législation en matière de droits d’auteurs ensuite…

Créée le 15 novembre 2005, la Digithèque des Archives & Bibliothèques s’est enrichie progressivement d’ouvrages datant principalement de la fin du 19e, début du 20e siècle, en mauvais état, épuisés mais encore fort consultés ou présentant une certaine valeur intellectuelle, tombés dans le domaine public. 

Sont venues s’ajouter des collections pour lesquelles une digithèque particulière a été consacrée, mettant en valeur les patrimoines de l’Université (Histoire de l’ULB, Libre examen) ou l’œuvre d’hommes célèbres ayant accompli une partie, voire l’entièreté, de leur carrière à l’Université (l’historien Henri Pirenne, l’égyptologue Pierre Gilbert, l’historien Henri Laurent). 

Une digithèque a également été réalisée en partenariat avec les Editions de l’Université, permettant la mise en ligne gratuite d’ouvrages épuisés qui ne sont plus réédités ou de têtes de séries éditées par les Editions (Problème d’Histoire du Christianisme, Problème d’Histoire des Religions, Etudes sur le 18ème siècle, la série Sextant).

En octobre 2011, grâce à des financements (interne et externe), la Digithèque Revues littéraires belges a pu voir le jour, mettant en valeur des périodiques présentant un intérêt majeur pour la connaissance de notre patrimoine littéraire, que ce soit par la notoriété des auteurs y ayant collaboré, par leur rôle dans l’histoire littéraire belge, ou encore par les qualités intrinsèques de la publication au niveau de la typographie, des illustrations ou des critiques. Les revues encore soumises à la législation en matière de droits d’auteurs ont été insérées dans l’Iconothèque numérique et sont donc accessibles pour la communauté universitaire (avec login/mot de passe).

« Lentement mais sûrement » : une toute petite équipe pour une numérisation de qualité…

Pas possible d’entreprendre à la Digithèque des projets à grande échelle car nous ne disposons que d’1,5 agent pour réaliser toutes les étapes de la chaîne de numérisation, du livre papier au livre électronique (scan, restauration des images, création des pdf, océrisation, pages web, mise en ligne des fichiers).
Nous mettons donc l’accent sur la qualité de ce qui est mis en ligne et non sur la quantité, ce qui n’est pas forcément d’application dans des projets de masse (voir exemples ci-dessous, extraits de l’Art moderne, 1883, numérisés par Google)…

Lettres manquantes dans le titre

Cadre déformé

Un petit plus depuis janvier 2011 : les textes mis en ligne sont océrisés, ce qui permet la recherche dans le texte.

Du premier ouvrage mis en ligne en 2005 Annales chronologiques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814 d’Auguste de Wargny aux 22 volumes de la revue Durendal mis en ligne tout dernièrement (avril 2012), 259.857 pages ont été traitées, soit plus de 400 œuvres (certaines comprenant plusieurs volumes). 
Pour certains d’entre eux dont l’état était vraiment lamentable, on peut vraiment parler d’une « seconde vie » …

Papier qui se casse
Tâches dues à l'humidité



    
Enregistrer un commentaire