Twitter - Bibliothèques ULB

mercredi 26 octobre 2011

Journée de formation aux outils de recherche documentaire du 29/09/2011

Le 29 septembre 2011, la "Bibliothèque Interuniversitaire de la Communauté française de Belgique" (BICfB) organisait une Journée de formation aux outils de recherche documentaire ; il s’agissait d’une « grande journée de formation aux outils de recherche documentaire.(…) [adressée] en premier lieu aux bibliothécaires et professionnels de la documentation des universités de la Communauté française, mais aussi aux chercheurs de nos institutions ainsi qu'aux professionnels de l'information du Nord du pays ».

Au menu, le matin :
Ebsco : Interface EBSCOhost, présentation et astuces de recherche : possibilité de chercher dans toutes les bases de données, ou de sélectionner celle(s) à interroger (onglet choose database) ; attention, relancer une recherche sur un mot clef d’un thésaurus ne relance la recherche que dans la base de données qui est indexée par ce thésaurus… ça va mieux en le disant !

Elsevier : Les innovations SciVerse Hub et l'Article du Futur : SciVerse Hub devrait être disponible quelque part en 2012… mais il est possible d’en avoir un avant-goût ici. L’innovation phare réside dans la possibilité de personnaliser sa page Elsevier : choix de l’ordre d’affichage des facettes permettant de raffiner sa recherche, ajout de web apps : recherche dans le texte complet, possibilité d’afficher les formules mathématiques, les structures des molécules, la géolocalisation des termes employés dans un article, un mini-traducteur français/anglais, etc. Ces web apps sont libres et gratuites, et chacun peut se lancer pour en développer… elles s’appuient toujours sur d’autres briques (p.e. le traducteur repose sur Google Traduction…).

Thomson Reuters : WoK5, le nouveau Web of Knowledge : mise en avant de la plateforme ouverte – et gratuite – ResearcherID qui permet aux chercheurs d’héberger gratuitement une page web décrivant leur activité, de reconnaître la paternité de leurs publications référencées dans WoK ET de résoudre les éventuels problèmes d’homonymie liées à leurs identités… une vaste problématique qui fera l’objet d’un prochain billet. Le reste de l’intervention est consacrée aux possibilités d’exploitation bibliométriques des données de citations enregistrées dans WoK, leur cœur de métier.

L’après-midi était organisé en workshops thématiques, dont voici un aperçu partiel :
Wiley : La nouvelle plateforme Wiley Online Library : présentation des offres OnlineBooks : >10000 ebooks avec un accroissement de 50 à 80 titres mensuellement – principalement sciences dures et chimie – deux modèles économiques : achat pérenne ou par abonnement (avec un minimum de 20 ebooks) avec usage illimité, possibilité de remplacer 1 titre par 1 autre chaque année ; et EBooks : ouvrages de références et de vulgarisation. Online Open : les auteurs financent les articles qui seront disponibles gratuitement – représentent aujourd’hui environ 1% des articles publiés par Wiley –… mais il n’y a pas encore pour autant une réduction correspondante du coût de l’abonnement !

Elsevier : SciVerse Scopus : plus de 19000 revues (mais la couverture de ces revues est moins profonde que dans le WoK…), possibilités : d’extraire les valeurs des facettes dans un fichier Excel, d’installer un fil RSS sur les nouvelles références de l’ULB, de visualiser d’autres indices bibliométriques que ceux de Scopus (p.e. snip)…

Thomson Reuters : L'évaluation de la recherche à travers les données Thomson Reuters : présentation des fonctionnalités bibliométriques de Thomson Reuters…

Swetswise : les eBooks en pratique : présentation des modèles économiques de vente des eBooks qui s’articulent autour de trois axes : type de licence, nombre d’accès et type d’achat ; tendances et différences entre les offres des éditeurs et des agrégateurs ; le catalogue d’eBooks de Swetswise, avec plus de 800.000 eBooks, provenant de 38 fournisseurs, et répartis en 607 collections.

Le programme complet et certaines présentations des intervenants sont disponibles sur le site de la BICfB.
Enregistrer un commentaire