Twitter - Bibliothèques ULB

mardi 30 novembre 2010

Elargissement de l’offre documentaire électronique

L’élargissement de l’offre documentaire électronique est l’une des attentes les plus pressantes de la communauté universitaire analysée dans l’enquête Qualité en 2009. Depuis, un soutien particulier a été apporté aux sciences humaines et sociales avec l’achat de bouquets de périodiques électroniques sur les plateformes Project MUSE et SAGE Journals Online, et CAIRN, donnant accès à plus de 793 revues en ligne.

Parallèlement aux abonnements courants, les A&B ont négocié l’achat d’archives électroniques de périodiques, qui s’inscrit dans la politique de dématérialisation des collections : ainsi tous les périodiques de l’Institute of Physics, de 1874 à 2008, sont désormais accessibles en ligne. Les négociations avec Reed Elsevier ont abouti fin 2009 à l’achat de l’ensemble des archives des périodiques électroniques de cet éditeur, soit plus de 2.200 titres remontant jusqu’en 1823. L’accord englobe également l’achat d’environ 3.000 livres numériques, de 1995 à 2012, en sciences, techniques et médecine, ainsi que les Handbooks in Economic Series. Ceux-ci s’ajoutent au 13.000 ebooks publiés par Springer, disponibles sur la plateforme SpringerLink.

Mais, ainsi que nous l’avons déjà souligné précédemment, on observe  une évolution des politiques commerciales des éditeurs vers un modèle où le prix de la version en ligne devient le prix de base des périodiques scientifiques. Ainsi la version papier est-elle facturée en supplément à l’électronique auquel il faut ajouter 21% de TVA, alors que le papier bénéficie d’un taux réduit de 6%. Ceci rend au final le produit combiné inabordable pour la plupart des bibliothèques. Le passage au tout électronique devient inéluctable, mais sans gains financiers, voire à un coût supérieur. Dans ce contexte où les pressions sur les budgets documentaires sont fortes, les bibliothèques continuent de soutenir les modèles Open Access.


Agir pour améliorer la qualité des services de bibliothèque.

Enregistrer un commentaire