Twitter - Bibliothèques ULB

vendredi 22 mai 2009

Wolfram|Alpha: un moteur de recherche différent qui ne laisse pas indifférent

On en parlait depuis quelques mois comme d'un concurrent potentiel à l'hégémonie Google en termes de qualité de recherche sur le web, WolframAlpha est sorti il y a quelques jours : premières impressions.

Créé par Stephen Wolfram, physicien et inventeur du logiciel Mathematica, ce nouveau moteur à une philosophie très différente de Google. Quand vous effectuez une recherche dans ce dernier, vous obtenez une liste de liens vers de pages web liées à la question. Depuis quelques années, Google travaille aussi beaucoup sur des outils d’agrégations qui donnent immédiatement accès à des informations (exemples basiques : fonction calculatrice, devises, définition pour plus de fonctions voir la page suivante). WolframAlpha repose entièrement sur ce concept : il fournit et agrège des réponses à des questions.

Ce n'est donc pas un moteur de recherche mais un «computational knowledge engine» (« moteur de connaissance calculable »). Pour ce faire, il utilise une base de connaissances et de ressources propre et un système de reconnaissance du langage naturel (en anglais uniquement et très limité pour le moment). L'outil est encore clairement en phase de rodage, bugge parfois ou ne comprend pas correctement les instructions mais il laisse présager de bonnes choses.

Son orientation actuelle est clairement scientifique, statistique, géographique, mathématique, ou historique... Quelques exemples qui fonctionnent déjà bien :






Plus d’exemples sont disponibles sur la page suivante et d’autres fonctionnalités devraient arriver au cours des mois qui viennent.

Bons points, des liens vers Google et Wikipedia sont implémentés, l'export en pdf ou texte fonctionne bien et les sources des informations sont clairement indiquées :



Plutôt qu’un concurrent à Google, il faudrait le positionner comme un rival à Wikipedia dans le but de fournir rapidement des réponses limitées à des questions précises. Si on le compare frontalement à Google, ce dernier reste incontournable mais WolframAlpha est certainement un outil utile et très complémentaire à ce dernier. Reste aussi que Google travaille sur Squared, un concept identique.

Première piste de réflexion : intégré via des apis dans un catalogue de bibliothèque, il pourrait certainement fournir des services précieux de contextualisation. Plus d’informations et des analyses sectorielles et thématiques plus pointues très bientôt sur Blogus. En attendant laissez-nous votre avis sur ce produit dans les commentaires.

PS : coin du geek, une extension firefox permet de juxtaposer les résultats de Google et de Wolfram, à télécharger ici.

Enregistrer un commentaire