Twitter - Bibliothèques ULB

vendredi 22 mai 2009

Gabriel Matzneff à Bruxelles

Gabriel Matzneff viendra parler à la librairie Tropismes le jeudi 28 mai 2009 à 19h15 pour fêter la parution de Carnets noirs 2007-2008. L'auteur s'entretiendra avec Pierre Duroisin, docteur en philosophie et lettres (ULG) et Christophe Gérard, écrivain.

C'est l'occasion d'écouter un des écrivains majeurs, sans doute un des rares écrivains de langue française encore digne d'être lu. On le sait, c'est un écrivain sulfureux - qu'une journaliste avait bellement qualifié d'Héliogabale de la sainteté - qui ne fait pas l'unanimité. On peut comprendre: il n'y a qu'une seule personne qui intéresse Gabriel Matzneff: lui.

Mais son écriture est de toute beauté, et son dandysme - le vin, les femmes et l'amour - qui s'apparente à un éloignement du monde, le rapproche de la figure d'un Des Esseintes, mais amusé et jouissif, désabusé aussi, dans le combat contre l'ennui qui prend chez lui une dimension métaphysique. Vaincre la médiocrité, qui pour lui est signe de l'abandon de soi, est son oriflamme. Briser les conventions et les habitudes est son créneau, le tout dans une esthétique à la fois jubilatoire et désillusionnée qui donne à son œuvre un cachet délicieusement décadent et parfaitement amoral, mais pétri d'une rare élégance. Ce qui devient rare de ces temps...

En plus du talent littéraire si bien décrit, ici, par Christian Destain et de son influence sur toute une génération d'écrivains, il faut noter que la réputation sulfureuse et maudite qui poursuit Matzneff en fait un auteur difficile à trouver et à lire en bibliothèque. C'est pourquoi la Bibliothèque des Sciences humaines a décidé de commander tous ses livres encore disponibles dans le commerce, les titres manquants seront ajoutés par la suite en antiquiriat. Ils seront disponibles au cours des semaines à venir. Cette acquisition se fait dans le cadre de la future exposition «Pas ce soir, chéri(e) ?» dont les Archives & Bibliothèques de l'ULB sont un des opérateurs.

Pour l'anecdote, nous possédions jusqu'à maintenant seulement deux titres de Gabriel Matzneff, l'un d'entre eux, alors que parfaitement littéraire, a été rangé en 3PSY (Bibliothèque de Psychologie), qui ne contient que des collections médicales, car il semblait trop pervers pour le catalogueur de l'époque. Nous ne savons pas si nous allons conserver la cote telle quelle pour l'"histoire" ou la modifier lors de l'arrivée des nouveaux livres.
Enregistrer un commentaire